En France, les jeunes sont-ils toujours autant intéressés par la pratique du sport aujourd'hui? Malheureusement non. En effet, en seulement 10 ans, on a remarqué qu'il y a eu une dégradation importante des performances chez nos jeunes.

Pour que les enfants et les adolescents grandissent en santé, il est important qu’ils soient actifs physiquement et qu’ils mangent des aliments sains chaque jour.

Les enfants doivent adopter un mode de vie sain dès leur plus jeune âge pour prendre de bonnes habitudes qu’ils conserveront toute leur vie. L’activité physique est bénéfique à tout âge et aide les enfants à :

  • fortifier leur cœur et leurs poumons pour les maintenir en santé;
  • devenir plus flexibles;
  • former des os forts;
  • conserver un poids santé;
  • réduire leur risque de souffrir de plusieurs maladies et problèmes de santé;
  • améliorer leur humeur et leur estime de soi;
  • obtenir de meilleurs résultats à l’école;
  • avoir une image plus positive de leur corps.

On adopte un « comportement sédentaire » quand on est très peu actif physiquement, comme en étant assis devant l’ordinateur, en jouant à des jeux vidéo ou en regardant la télévision. Les enfants et les adolescents devraient accorder moins de temps à ces activités et plus de temps à l’activité physique. En effet, les jeunes deviennent de plus en plus sédentaires et la pratique d’un sport ne fait plus partie de leurs priorités et de leurs intérêts principaux. 

D'après une étude belge récente et les chiffres des adhérents des différents clubs ou associations sportives, les jeunes agés de 10 à 15 ans ont une attirance plus importante vers le sport, et leur goût du sport est bien présent. En revanche, vers 15-16 ans, les jeunes vont s’en détacher petit à petit et de plus en plus, ce qui est en total contradiction car c'est l'âge des plus jeunes adhérents de clubs en général. Malgré un taux croissant de jeunes qui s’inscrivent dans un club de sport (taux qui diminue très significativement après 15 ans), force est de constater que nos jeunes ne se dépensent plus assez,. Et ceci, malgré l’existence de campagnes de prévention, sensibilisation et d’information pour une bonne hygiène de vie. A l’aide d’actions d’éducation, et de (re)valorisation du sport à l’école, les jeunes peuvent se dépenser malgré l’avancé des technologies (smartphones, tablettes) qui les font rester chez eux.

Le ministère du sport a détermnié la fréquence de la pratique physique et sportive au cours de l'année chez les individus de 15 ans. 31% des jeunes de 15 ans ne font pas assez de sport. Ce chiffre alarmant inquiètent les professionnels. Tout le monde (médecins, éducateurs sportifs, psychologues...) semble d'accord sur le fait que l'activité physique et sportive constitue indéniablement un facteur de développement pour les jeunes.